Acis et Galatea

GF Handel

Musikcentrum De Bijloke

Damien Guillon, direction musicale

Le Banquet Céleste

déco étoiles

Katherine Crampton, Galatea (soprano)

Cyril Auvity, Acis (tenor)

Rupert Charlesworth, Damon (tenor)

Edward Grint, Polifemus (bass)

 

Après s’être intéressé aux Lute Songs de J. Dowland, aux Songs d’Henry Purcell, le Banquet Céleste a choisi pour son premier projet d’Opéra cette œuvre magnifique de Haendel véritable clef de voute de l’Opéra anglais du XVIIIe siècle. Le raffinement de l’écriture, la sensualité des rapports entre les personnages, font de cette œuvre chambriste à la croisée du masque et de l’opéra un écrin idéal aux jeunes chanteurs de cette production et à l’orchestre du Banquet Céleste.

Acis and Galatea a connu une popularité exceptionnelle, du vivant même de Haendel, joué plus d’une centaine de fois. Inspiré de « L’Histoire d’Acis, Polyphème et Galatée » du Livre XIII des Métamorphoses d’Ovide, le livret met en scène la nymphe des Mers, Galatea, éprise d’Acis, fils de Pan, et le cyclope Polyphème qui, chantant en vain son amour pour Galatea, jaloux et furieux, blesse mortellement Acis, lequel devient alors immortel, métamorphosé sous la forme d’une source. Acis représente un moment décisif de l’histoire de la musique anglaise, car il établit un lien entre les masques de l’époque de Purcell et les oratorios de Haendel, avec une succession d’airs qui conduisent à des sommets vocaux. Le génie de Haendel lui permet ainsi de créer une œuvre élégiaque, riante, pleine de spontanéité et de légèreté pastorale, donnant à cette partition une sensualité raffinée qui lui confère une grande tendresse.

 

Jozef Kluyskensstraat 2
9000 Gent
Site de l’organisateur