LUTE SONGS

J. Dowland

Dowland

Alpha classics

Acheter l'album

DOWLAND

Damien Guillon, Eric Bellocq

Release date: 23-06-2017

Catalogue Number: ALPHA334

Label: Alpha

Série : Essential Baroque Masterpieces

Dans la presse

« Voilà un programme à la fois splendide et malin : deux cantates pour alto solo, avec orgue solo et sans chœur. Idéal pour ce petit ensemble et cette magnifique organiste, intelligente, décidée, qu’est Maude Gratton. En prime la troisième sonate en trio et la Fantaisie en fugue en sol mineur, sublimement jouées. Damien Guillon […]

«  Damien Guillon nous séduit par la subtilité de sa ligne et son art des ornements mis au service d’une approche intime.  Le contre-ténor français se fait charmeur dans le BWV 35, (…) il anime lui-même un orchestre de solistes très mobile, aux nuances précises où l’orgue de Maude Gratton, cinglant, a sa part. »

  «  Damien Guillon convainc par l’intensité de son timbre et son expression aboutie, (…) donne l’impression manifeste de comprendre et qu’il chante. L’équilibre entre la voix et les instruments, dont l’orgue, est parfaitement restitué. Damien Guillon et son Banquet céleste peuvent alors prétendre approcher les meilleures versions masculines de la discographie. » CD Cantates […]

«  Le jeune chanteur, qui développe une virtuosité sans esbroufe, est rompu à l’exercice collectif. (…) le temps parait suspendu aux lèvres ductiles de Damien Guillon. » Maire-Aude Roux | Le Monde | Juin 2012

“Acis et galatea, défendu adroitement par Damien Guillon … sous la battue ductile et précise, les pupitres du Banquet Céleste se montrent d’une réactivité constante. Les instruments sont dans leur plénitude, mais ne manquent jamais l’occasion de se distinguer quand il le faut.” Opéramag  | Nov 2015

“Nevertheless, this is a profoundly thoughtful new interpretation  (…) Guillon’s masterful long notes are sung with breathtaking sweetness and the muted strings are utterly beguiling during ‘Cum dederit dilectis suis somnum’ (the intimate core of the psalm).” Gramophone | David Vickers | March 2016

Gramophone.co.uk

« L’interprétation éclatante et incarnée de deux psaumes (…) Agiles, effectivement célestes et sensuelles, les voix du contre-ténor Damien Guillon (éga­lement à la direction) et de la soprano Céline Scheen épousent les timbres des cordes bien plus qu’elles ne s’y adossent. L’album est complété d’un Nisi Dominus éminemment vivaldien, autre psaume retenu essentiellement pour sa dimension concertante. Traitée […]

Télérama.fr

“Céline Scheen et Damien Guillon rendent justice au génie de Bach dont la parodie transcende les langueurs du Stabat mater et exacerbe ses affect (…)ce n’est pas dans le cœur de Marie, mais dans le nôtre que plonge le glaive des solistes et des musiciens du Banquet Céleste, unis dans un même chant, une même […]

forumopera.com

« Droit au cœur (…) Damien Guillon a pour lui une musicalité rayonnante, un sens raffiné de la sprezzatura, mais aussi cette faculté irremplaçable de s’oublier pour se fondre dans la musique. Aucune intention superflue, pas le moindre effet appuyé. « C’est un joyau précieux que d’être simple » nous dit le poète anonyme mis en musique par Dowland […]

forumopera.com

« Damien Guillon se distingue par la pureté de la voix, très maîtrisée, la clarté de l’émission, le trait n’est jamais forcé, exagéré. On remarque l’élégance portée à l’ornementation, ce qui est aussi le cas de l’accompagnateur Eric Bellocq » Jean-Baptiste de la Taille

resmusica.com