« A l’aune d’Alfred Deller ? »

Voir la source sur Crescendo magazine

« Tout coule de source, avec grâce, naturel et souplesse. (…) Sans doute tenons-nous là la clé de la réussite dans l’interprétation de Dowland: laisser parler son coeur, s’affranchir des conventions, vivre avec intensité les situations mises en musique. Il n’est pas étonnant, dès lors, pour l’auditeur, de revenir encore et encore auprès de ceux chez qui la magie opère. Il ne fait aucun doute que Damien Guillon en fait partie. »  Bernard Postiau

- Opéra de Rennes